Kleeder maache Leit, Leit maache Kleeder - och deng!
 

Agir

Chaque consommateur a le pouvoir d’agir et peut ainsi contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de travail dans la filière du textile. Le consommateur peut également réduire fortement l’empreinte écologique de sa garde-robe.

Voici ce que je peux faire :

1. Moins consommer

Je m’interroge sur l’utilité et la nécessité de mes achats, je favorise des pièces de qualité plutôt que d’accumuler des quantités de vêtements peu chers et qui ont une courte durée de vie.

2. Consommer autrement

  • J’achète des vêtements et articles textiles qui répondent aux critères du commerce équitable (certification FAIRTRADE) et qui respectent une production écologique (certification GOTS = Global Organic Textile Standard)

Premier guide d’achat pour textiles en coton Fairtrade au Luxembourg

Dans le cadre de la campagne Fair Fashion en 2015, Fairtrade Lëtzebuerg a publié le premier guide d’achat pour vêtements et textiles en coton Fairtrade, qui reprend tous les points de vente au Luxembourg. Le magazine présente toute la panoplie d’habits pour enfants et adultes : sous-vêtements, tenues de sport, pièces décontractées et confortables ainsi que streetwear moderne. Le magazine informe aussi sur la culture du coton et sa transformation en vêtement fini. Dans ce contexte, l’impact positif de Fairtrade sur la production de coton est également illustré.

Une deuxième édition actualisée du magazine a été publiée en 2016.

Le magazine en langue allemande peut être téléchargé en version PDF :

Magazine Fair Fashion

  • Je me tourne vers les magasins vintage ou de seconde main, les circuits courts (par exemple: BENU Village Esch) ou la location de vêtements.

3. J'interpelle les magasins

J'utilise les boîtes à suggestions à disposition des clients dans les magasins, je questionne la direction et le personnel des magasins sur l'origine du produit que je souhaite acheter et sur ses conditions de fabrication.

4. Upcycler

J'offre une nouvelle vie à mes vêtements avec des solutions très simples! Faire renaître un habit, c'est aussi dire STOP à l'économie du gaspillage.

5. Donner

Je donne mes vêtements non désirés dans mon réseau personnel ou à des organisations caritatives (par exemple: la Spëndchen), c'est un excellent moyen de soutenir des causes. Je le fais de façon responsable et j'exige de la transparence aux associations.

6. Vendre

Je vends mes vêtements sur Internet ou j'organise un Vide dressing entre amies.

7. Recyclage

J'apporte mes vêtements non désirés et en très mauvais états dans des parcs de recyclage. La majeure partie de ce qui est collecté au sein de l'UE se voit donner une nouvelle vie. Au moins 40 % est vendu et réutilisé sur les marchés mondiaux, la majeure partie du reste étant recyclée pour être utilisée par ex. comme isolation ou sous forme de chiffons industriels et rembourrage.